Assurer un e-commerce

commerce en ligne

La création d’une boutique en ligne n’est pas réglementée mais il existe toutefois des obligations liées à l’utilisation du nom de domaine et le respect des législations en place, notamment en informant vos utilisateurs si vous utiliser des cookies pour analyser leur comportement et le respect également de la loi Informatique et liberté.

Diplômes, qualification et/ou expérience exigés : Vous n’avez aucune obligation toutefois pour gérer un commerce en ligne, il est utile d’avoir une solide expérience du commerce et une excellente connaissance des leviers d’acquisition de trafic ciblé.

Assurance obligatoire : Aucune assurance n’est obligatoire pour lancer un e-commerce

Autres assurances : assurance locaux, assurance marchandises propres et confiées, assurance santé complémentaire, assurance protection juridique.

>> Vous êtes e-commercant ? Comparez les assurances professionnelles


VOTRE ACTIVITE
VOS INFORMATIONS

Le principe de l’e-commerce consiste à utiliser Internet dans le but de vendre des produits ou des services. Il permet à une entreprise de se développer et de profiter de nombreux avantages. Or, il existe aussi des inconvénients liés à ce nouveau mode de commercialisation. C’est pour cela qu’il convient de considérer la souscription d’une assurance adaptée à vos besoins. L’assurance e-commerce, comment la choisir et quelles sont les différentes options disponibles ?

Les avantages de l’e-commerce

L’e-commerce est une solution qui permet de vendre des produits et des services en ligne. C’est un échange pécuniaire qui est de plus en plus prisé pour ses nombreux avantages. Le premier est l’augmentation de revenus. Ces boutiques en ligne sont très faciles à créer. Elles parviennent à générer des revenus considérables, car elles ne nécessitent pas de présence physique. Elles sont peu couteuses et restent ouvertes tous les jours et toute la semaine. Le deuxième avantage est l’expansion du marché. Les sites marchands permettent d’ouvrir des canaux de vente et de toucher aux marchés encore inexplorés. Enfin, ce nouveau mode de vente facilite la communication et les achats ; les acheteurs n’ont plus à se déplacer et peuvent effectuer des achats en quelques clics seulement.

Les inconvénients de l’e-commerce

Il existe aussi des inconvénients liés à l’e-commerce. Le premier est le manque de relations. Il n’y a pas de réel contact, entre le client et le vendeur. Le deuxième concerne les insécurités liées aux paiements. Pour un client qui n’a pas l’habitude d’acheter en ligne, ce mode d’achat peut paraitre compliqué. On parle notamment du manque de confiance entre les cyber-consommateurs et les vendeurs. Le troisième est le stockage de la marchandise. Dans le cas d’un grand volume de marchandises commandé, il faudra trouver un espace pour le stocker. Enfin, il faut savoir que l’e-commerce requiert un temps assez important ; le vendeur doit pouvoir être disponible à n’importe quel moment et démontrer des atouts en marketing digital.

Les risques liés aux sites marchands

Se lancer dans l’e-commerce, c’est surtout être paré à mesurer les risques. En ce qui concerne les tentatives de fraude en ligne, la France se retrouve en deuxième position, juste après les États-Unis. Lorsque cela arrive, le vendeur peut constater des pertes variant de 1,5 % à 2 % par rapport à son chiffre d’affaires. Les sites marchands sont des cibles de choix pour les hackers et sont alors très vulnérables. Il peut aussi arriver que les marchandises stockées soient égarées ou encore volées. La concurrence entre les différentes boutiques en ligne est aussi un risque ; les cyber-consommateurs consultent plusieurs sites avant de faire leur choix. Le manque d’expérience en digital marketing peut également freiner les activités d’un e-commerce et faire baisser le chiffre d’affaires.

Bien choisir son assurance e-commerce

Trois types de contrats d’assurance e-commerce sont généralement proposés :

Même si l’assurance e-commerce n’est pas obligatoire, elle est essentielle pour la bonne santé du site marchand. Dans tous les cas, demandez conseil à votre assureur avant de choisir une assurance e-commerce. Il saura vous conseiller sur le type de contrat adapté à vos besoins, qui pourra vous indemniser en cas de dégâts, de dommages et de litiges. Quant aux tarifs, ils dépendent de la compagnie d’assurance.