Assurance des fleuristes

assurer fleuriste

Fleuriste un métier d'artisanat

Assurance obligatoire : Aucune

Qualifications / diplômes / expérience exigée : BTM Fleuriste pour s'installer à son compte

Tarif moyen constaté : NC

Autres assurances : Assurance marchandises transportées, protection juridique, prévoyance, complémentaire santé, RC Pro...

Autres métiers connexes : Horticulteur, paysagiste, pépiniériste, jardinier, arboriculteur

>> Fleuristes Obtenez plusieurs devis d'assurance professionnelle

VOTRE ACTIVITE
VOS INFORMATIONS

Quelles assurances choisir lorsqu'on est fleuriste ?

Bien plus qu’un commerçant qui vend des fleurs, le fleuriste est aussi un artiste. Pour exercer son métier, il doit mettre en avant sa créativité, son savoir-faire et son expérience. Même si c’est une profession qui ne semble pas présenter beaucoup de risques, il est indispensable de souscrire les bonnes assurances.

Le métier de fleuriste

Etre fleuriste ne consiste pas seulement à naviguer toutes la journée entre senteurs et couleurs. C’est une profession qui va au-delà de la vente de fleurs et de plantes. En effet, pour exercer son métier, le fleuriste doit avoir une parfaite connaissance des végétaux, de leurs cycles de vie et des soins qu’ils réclament. Il doit pouvoir donner des conseils à ses clients, doit avoir un bon sens relationnel et doit savoir faire le bon choix au moment de l’approvisionnement auprès des horticulteurs. Il doit pouvoir apporter les soins nécessaires aux fleurs et aux plantes. C’est-à-dire qu’il doit assurer le nettoyage, la coupe, l’arrosage et l’entretien au quotidien.

En plus d’avoir une excellente connaissance botanique, il doit se montrer adroit et créatif. La composition de bouquets fait partie de son quotidien. Il doit donc pouvoir assurer cette opération avec art, tout en tenant compte des tendances actuelles. Il doit être un bon gestionnaire et savoir tenir la comptabilité et les stocks. Il s’agit là d’un métier passionnant, mais exigeant, car les journées sont souvent longues et fatigantes. Approvisionnement chez le grossiste, rangement, nettoyage, création de compositions, évaluation des stocks… Le fleuriste doit être, par-dessus tout, un amoureux de la nature et un passionné des plantes.

Les assurances à souscrire

Contrairement aux idées reçues, le métier de fleuriste n’est pas à l’abri de risques. Vol, détérioration des locaux, vandalisme, litiges… Pour ces raisons, le fleuriste a tout intérêt à souscrire aux bonnes assurances. On entend par là la souscription de l’assurance multirisque professionnelle, l’assurance perte d’exploitation, la garantie jour de fête et jour férié et la couverture des activités à l’extérieur du local professionnel et des biens transportés. Ces couvertures sont capables de protéger le fleuriste et ses employés en cas de sinistre. Pour une protection optimale, il est conseillé de souscrire les assurances suivantes :

L’assurance multirisque professionnelle

Il s’agit là d’une combinaison de garanties offrant une couverture complète pour les biens et les responsabilités de l’entreprise. L'assurance multirisque professionnelle propose de nombreuses garanties pouvant être adaptées aux besoins de l’artisan fleuriste. C’est sans aucun doute la solution la plus complète, car elle regroupe les assurances comme la caution financière, la protection juridique professionnelle, le crédit, la protection financière, la protection des locaux et la responsabilité civile entreprise. Habituellement, cette assurance couvre tout un éventail de risques comme l’incendie, l’explosion, la tempête, la grêle, les dégâts d’eau, les bris de glace, le vol, le vandalisme et les dommages électriques.

L’assurance perte d’exploitation

Cette assurance a l’avantage de prendre en charge les pertes financières consécutives à un arrêt d'activité. On parle d’un soutien financier axé sur le chiffre d’affaires qui permet de couvrir la perte d’exploitation.

L’assurance jour de fête et jour férié

Cette garantie concerne les grands évènements comme la Saint Valentin, la Noel et la fête des Mères, entre autres. Elle permet de couvrir la valeur des biens assurés, par exemple, les espèces en caisse. C’est une assurance qui s’avère très utile lors des périodes de surcroît d’activité.

D’autres garanties viennent compléter ces assurances, comme la couverture des activités de ventes de fleurs à l’extérieur du magasin et la couverture des produits accessoires et des ventes de services ou encore l'assurance des marchandises transportées.

Pourquoi souscrire ces assurances ?

Quand on est fleuriste, la souscription d’une ou de plusieurs assurances peut être utile ou indispensable. Dans la plupart des cas, il est judicieux d’adhérer à une assurance multirisque professionnelle, car c’est sans doute l’assurance la plus complète et la mieux adaptée à la profession de fleuriste. Pour choisir les bonnes assurances, il vaut mieux demander conseil à votre assureur. Il saura vous proposer les assurances qui conviennent à votre situation.