Assurancedesmetiers.com, comparateur d'assurance professionnelle

Assurance des professionnels

des entrepreneurs

Vous êtes artisan / commerçant, profession libérale ou représentant d'une entreprise :
Obtenez plusieurs devis d'assurance professionnelle pour comparer gratuitement.

>> Professionnel ? Obtenez des devis d'assurance

VOTRE ACTIVITE
VOS INFORMATIONS

Pour simplifier la compréhension des assurances dédiées aux professionnels, il est possible de regrouper les sinistres en trois catégories.

Dans un premier temps, il existe les risques que peut subir l’entreprise en cas de sinistre (vol, incendie, dégâts des eaux,…), ces risques sont couverts par l’assurance multirisque professionnelle et par l’assurance perte exploitation.

Ensuite viennent les dommages que l’entreprise peut causer à autrui, ces risques sont souvent couverts par l’incontournable assurance de responsabilité civile professionnelle, également appelée Assurance RC Pro, l'assurance entreprise qui représente le minimum requis en matière de protection professionnelle. Il est important de noter que cette assurance est obligatoire pour certaines professions et reste indispensable pour d’autres. L'assurance RC professionnelle comprend également la RC exploitation.

Enfin, les assurances qui vont couvrir les membres de votre entreprise, voire vous-même. Il existe différents risques tels que l’invalidité ou encore le décès. Ces risques sont couverts par des contrats tels que l’assurance santé, contrats décès ou invalidité, homme clé.

Faut-il tout assurer ?

Il faut savoir que certaines assurances sont obligatoires de par la loi, comme par exemple l’assurance auto professionnelle ou l'assurance flotte en fonction du nombre de véhicules que vous possédez, ainsi que l'assurance responsabilité décennale pour les acteurs dans le domaine du bâtiment. Ce ne sont ici que deux exemples, mais il en existe beaucoup d’autres assurances propre au domaine d’activité ; santé, finance, juridique.

Bien que certaines assurances ne soient pas obligatoires, beaucoup d’entre elles se trouvent être indispensable au bon déroulement de l’entreprise notamment les assurances liées aux risques de responsabilité. Ces risques ne peuvent être quantifiés ; on ne peut pas au préalable connaître les conséquences financières qu’un sinistre de cette nature peut engendrer notamment des dommages corporels graves ou encore une atteinte à l’environnement. En effet, aucune entreprise n’est à l’abri de ce genre de risques. Cependant la question est de savoir quoi assurer. Pour cela il est important de faire une analyse des risques spécifiques à votre activité.

Quelques conseils et méthodes

Vous ne devez pas ignorer ou encore sous-estimer les différents risques auxquels votre entreprise peut être exposée. Aucune activité professionnelle n’est sans risque. Dans ce sens, il est important que vous preniez en considération votre capacité financière pour les risques que vous prendrez à votre charge pour ainsi déterminer ceux que vous allez transférer à la société d’assurance qui va vous couvrir.

Certains risques pourront être pris en charge par la trésorerie de l’entreprise, alors que d’autres auront un impact beaucoup plus important et peuvent même amener à un arrêt d’activités. Optez pour des contrats avec franchise, cette option vous permettra de réduire les frais d’assurance. Il est essentiel pour vous d’entretenir de bonnes relations avec votre assureur, et cela durant toute la durée de vie de l’entreprise. Dans bien des cas une résiliation pour défaut de paiement amène une surprime lors d’une souscription future. Par ailleurs il est très important de déclarer les différentes activités exercées, ainsi que les modifications qui peuvent survenir, sans quoi vous risquez de ne pas être assuré en fonction des risques. Par exemple dans le cadre de l’assurance décennale, si vous déclarez que vous êtes électricien, mais que vous réalisez aussi de temps à autre des travaux de plâtrerie, il est absolument nécessaire d’en informer votre assureur, si un sinistre de nature décennale survenait suite à des travaux pour lesquels vous n’étiez pas couvert, vous devriez tout de même procédé aux réparations à vos frais.  Enfin, il est dans votre intérêt de réviser vos contrats en fonction de vos activités, de la saisonnalité, du nombre d’employés et tous les éléments qui peuvent influencer le tarif que ce soit à la hausse ou à la baisse.

L’assurance multirisque professionnelle ?

L'assurance multirisque professionnelle est le contrat d'assurance le plus incontournable, celui que toute entreprise devrait souscrire pour avoir une couverture efficace en cas de sinistre qui implique la responsabilité de l’entreprise ou de l’entrepreneur.
Cette assurance couvre (en plus de l'assurance RC Pro) :

L’assurance protection juridique ?

En cas de problèmes juridiques et administratifs, l’assurance protection juridique devient nécessaire. En effet, cette assurance offre différent services notamment une information téléphonique par des juristes pour aider la prévention des litiges. Dans ce sens, un entrepreneur peut prendre contact avec les juristes avant de répondre à une mise en demeure. De plus, face à un litige, une solution à l’amiable sera recherchée. L’assureur mettra une équipe de juristes à la disposition de l’entrepreneur ainsi que des experts pour soutenir le dossier. Les frais encourus lors de ces démarches seront aussi pris en considération. Cette assurance prend aussi la défense des intérêts de l’entreprise devant le tribunal et quand le procès est inéluctable, l’assureur prend à sa charge les frais de justice.

L’assurance pertes d’exploitation ?

L’assurance pertes d’exploitation est une assurance très importante pour une entreprise. En effet, lors d’un sinistre, l’entreprise peut être grandement affectée. Cette assurance offre alors un support pour surmonter les différentes difficultés financières qui peuvent être engendrées par le sinistre. En plus d’un remboursement des biens détruits, l’assurance perte d’exploitation prend en compte la baisse ou encore la disparition du chiffre d’affaires causé par l’arrêt des activités. Si vous ne souscrivez pas à une assurance perte exploitation, en cas de sinistre, vous devrez prendre à votre charge les coûts supplémentaires pour réduire l’impact du sinistre tel que la location de matériel ou de locaux, les installations provisoires ou encore les coûts liés à la publicité pour retrouver une clientèle.

L'assurance de vos locaux professionnels, de vos biens et de votre stock

Souscrire une assurance local professionnel est un minimum pour toutes les entreprises qui accueillent de la clientèle, qui possèdent du matériel ou un stock de valeur.

Si vous avez un stock de marchandises important, il est vital pour votre entreprise d’avoir une assurance adaptée à la valeur du stock. Le stock varie d’année en année, vous avez donc tout intérêt à opter pour une formule plutôt souple qui s’adaptera aux fluctuations. Il existe aussi des formules d’assurance bien spécifiques comme l’assurance révisable qui permet d’effectuer une seule déclaration par mois à date fixe. Au bout de cet exercice, l’assureur procèdera à une régularisation de la cotisation à partir des déclarations mensuelles des stocks. Le remboursement sera alors basé sur la différence entre la cotisation provisionnelle et la cotisation définitive.

L'assurance construction

L'assurance construction est obligatoire pour tous les acteurs dans le domaine de la construction. Que vous soyez le maitre d'oeuvre (promoteur immobilier, lotisseur) ou que vous participez à la construction, vous devez souscrire une assurance décennale ou une assurance dommage-ouvrage pour être en conformité avec la loi Spinetta et être en mesure de fournir la garantie décennale obligatoire à vos clients.

Assurer les véhicules de l'entreprise

Pour circuler sur la route un véhicule doit être assuré, mais l'assurance véhicule professionnel offre également des options intéressantes, comme la possibilité d'assurer une flotte de véhicule, d'assurer vos marchandises transportées.

Quelles protections prendre lors de la domiciliation de l’entreprise ?

Avant toute chose, il est important de faire la différence entre domiciliation et exercice de la profession. Lorsqu’on parle de domiciliation, il n’y a pas de risques spécifiques mais lorsqu’on exerce son activité professionnelle chez soi, il peut y avoir des conséquences qui nécessitent que le contrat habitation soit étendu ou encore faire appel à un nouveau contrat. En effet, il peut arriver qu’un client se blesse dans les locaux que vous utilisez à des fins professionnels, ou que du matériel soit détruit ou encore que votre stock soit détérioré, votre assurance habitation ne prendra pas en charge le remboursement de ce type de sinistre, vous devez donc souscrire à une assurance adaptée.

Souscrire un contrat d’assurance professionnelle

Lorsque vous envisagez de souscrire à une assurance, vous pouvez vous adresser à un intermédiaire comme un agent ou courtier ou alors vous pouvez contacter directement une société d’assurance. N’hésitez surtout pas à faire jouer la concurrence et à comparer les différentes offres qui peuvent être proposées. Le tarif ne doit pas être votre seul critère attachez-vous en particulier aux garanties de bases, optionnelles, aux franchises et aux risques couverts.

Que faire en cas de refus d’assurance ?

Il peut exister des situations où aucun un assureur ne souhaitera vous assurer. Les raisons sont nombreuses, notamment par rapport au caractère nouveau d’une activité, les risques particuliers qui sont liés (désamiantage par exemple) ou encore le manque d’expérience que vous pourriez avoir. Dans ce cas, il est conseillé de vous rapprocher d’un courtier qui vous aidera dans vos recherches. Si pour exercer votre activité la souscription d’une assurance est obligatoire vous avez une autre solution, vous pouvez saisir le Bureau Central de Tarification.

Des assurances professionnelles pour faire face à toutes les situations

L'assurance prud'homme

Les risques qu'en employé vous attaque aux prud'hommes sont réelles pour couvrir les frais qui en découlent vous pouvez souscrire une assurance prud'homme.

L'assurance RCMS

L'assurance RCMS a pour vocation de vous protéger en tant que dirigeant des risques qui pourraient survenir en cas d'erreur dans la gestion de l'entreprise pour que votre responsabilité professionnelle n'impacte pas votre patrimoine personnel.

Auto-entrepreneur et micro-entrepreneur

L'ensemble des produits d'assurance professionnelle s'adaptent également aux micro-entreprises. Notez toutefois qu'en raison des limitations du chiffre d'affaire de ce type de structure, il existe des garanties dédiées et adaptées pour couvrir l'assurance auto-entrepreneur.

>> Les autres articles liés aux assurances entreprises


Protégez-vous contre les cyber-risques

Les cyber-risques peuvent gravement affecter votre entreprise et son activité. Pour faire face à ce type de dommages vous devez souscrire une assurance cyber-risques.


Assurance responsabilité environnementale

Le principe du pollueur-payeur met votre entreprise dans une situation complexe si vous êtes responsable d'une pollution environnementale ou pire d'une catastrophe écologique. Pour couvrir votre responsabilité environnementale il est essentiel de souscrire une assurance adéquate.

>> Retrouvez aussi l'ensemble des articles relatifs à l'assurance professionnelle