Assurancedesmetiers.com, comparateur d'assurance professionnelle

Mutuelle du BTP


mutuelle santé dans la construction

Le secteur du bâtiment et des travaux publics, n’a pas attendu la loi sur la sécurisation de l’emploi pour mettre en place une mutuelle obligatoire à travers des accords de branche.

Depuis les années 50, les professionnels du secteur se sont concertés pour développer une protection efficace pour la santé de leurs salariés en raison des risques importants dans ces métiers. Il est important de noter qu’un système de prévoyance fait aussi partie de l’accord de branche.

Comparez les mutuelles santé, faites votre devis en ligne !

Des métiers à risque

Le domaine de la construction implique des travaux souvent difficiles, physiques et qui peuvent présenter un danger pour la santé de vos employés. Même si les accidents du travail sont en baisse depuis plusieurs décennies, l’évolution des matériaux et des maladies qui peuvent en résulter vous obligent à considérer avec attention la santé de vos salariés pour le bon fonctionnement de votre entreprise.

Le cas des TPE et PME

La convention collective nationale des ouvriers employés par des entreprises du bâtiment s’applique uniquement pour les entreprises de 10 salariés et plus. Ainsi pour les TPE et PME, la loi sur la sécurisation de l’emploi va apporter d’importants changements, donnant l’accès à l’ensemble des salariés à une complémentaire santé.

La couverture de base des professionnels du BTP

Au même titre que l’ensemble des mutuelles santés, les contrats proposés aux ouvriers du bâtiment couvrent les frais d’hospitalisation, le remboursement du ticket modérateur et bien entendu les frais optiques et dentaires.

La part de cotisation patronale est habituellement à hauteur de 60%, mais parfois plus c’est un levier efficace et important dans les actions sociales menées par les entreprises du bâtiment.

Les changements qui doivent découler de l’ANI

La mutuelle entreprise est devenue obligatoire pour l’ensemble des salariés depuis janvier 2016, cela implique une modification de la couverture santé des ouvriers du bâtiment pour être en conformité avec la loi.

Tout d’abord, les produits de complémentaires santés devront couvrir vos employés et l’ensemble de leurs ayants droits (conjoint et enfants)

L’ensemble des salariés de votre entreprise devront en bénéficier et pas uniquement vos ouvriers et cadres.

La cotisation minimum pour la part patronale sera de 50%, attention toutefois à ne pas oublier que depuis la loi des finances entérinée fin 2013, vos salariés voient votre part de cotisation intégrer à leurs impôts sur le revenu.

Des garanties adaptées aux risques

Plus encore que pour les autres secteurs, celui du BTP réserve de nombreux risques pour les salariés. Des risques qui sont très variés selon les métiers, il est donc essentiel pour chaque chef d’entreprise de considérer avec attention les risques liés à la fois à son activité, mais aussi en fonction des matériaux utilisés.

Des critères, telles que la pénibilité, l’exposition aux produits chimiques et le bruit sont des facteurs aggravants qui peuvent influencer la santé de vos employés notamment avec des maladies articulaires, respiratoires, oculaires ou encore une surdité précoce. Autant de problèmes de santé qui méritent d’être appréhender au plus tôt pour offrir un accompagnement durable à vos salariés.

Des acteurs incontournables

En raison de l’ensemble des éléments évoqués ci-dessus, il existe des acteurs de l’assurance et de la prévoyance qui sont de véritables spécialistes du secteur BTP. Ces derniers sont les plus à même de vous conseiller et de vous apporter des solutions adaptés en fonction des spécificités de votre activité.