Assurance pour brasseur de bière

RC Pro brasseur de bière : économisez jusqu'à 30% en comparant !

Assurancedesmetiers.com > Assurance Industrie > Assurance Artisan > Brasseur de bière

Vos besoins d'assurance
Vos coordonnées Vos coordonnées professionnelles

CONFIDENTIEL, SANS ENGAGEMENT, SANS SPAM

brassage et fermentation

En tant que brasseur de bière, vous n’avez pas d’obligation légale en matière d’assurance. Or, vous êtes tenu de réparer les dommages que vous causez aux autres dans le cadre de votre activité, que ceux-ci soient causés à vos employés ou à vos clients. Avec une assurance RC Pro, vous pourrez exercer votre métier sereinement. Mais ce n’est pas le seul contrat à souscrire. Pour une protection optimale, vous pourrez souscrire d’autres garanties comme la multirisque professionnelle, la protection juridique, l’assurance flotte automobile et l’assurance prévoyance. Tour d’horizon des assurances essentielles pour les brasseurs de bière !

En quoi consiste le métier de brasseur de bière ?

Un brasseur est un fabricant de bière. C’est lui le spécialiste des 3 procédés de fabrication de la bière, soit le maltage, le brassage et la fermentation. Même si de nos jours ces tâches sont pratiquement entièrement automatisées, les brasseurs ont toujours leur importance, car ils supervisent la fabrication du nectar. Un bon brasseur est aussi chargé d’effectuer des tests réguliers des produits et entretient les machines de la brasserie. De plus, il doit respecter les règles de sécurité et d’hygiène.

Parmi les différentes missions du brasseur de bière, qu’il s’agisse de bière artisanale ou industrielle, il y a le choix de la matière première, typiquement de l’orge, l’observation de la germination de la matière première, le séchage et la torréfaction des grains, le mélange du malt à l’eau, le brassage, le contrôle de la température des cuves, l’addition du houblon aux cuves, et la réalisation de la fermentation qui est le procédé qui permet de développer l’alcool, les arômes et le pétillant de la bière.

Ainsi, les brasseurs de bières ont de nombreuses responsabilités. Une formation n’est pas obligatoire pour devenir brasseur, mais est fortement recommandée. Il existe plusieurs diplômes à obtenir en fonction du poste visé. Quoi qu’il en soit, un brasseur de bière doit être rigoureux, réactif et autonome. L’atmosphère dans laquelle se trouve un brasseur est souvent chaude, humide et bruyante. Il doit donc pouvoir se concentrer tout en travaillant seul.

Quels sont les risques du métier de brasseur de bière ?

Si vous exercez comme brasseur de bière, vous devez être conscient des risques qui peuvent nuire à votre activité et à votre santé. Il y a les risques physiques, les risques associés aux machines, les risques chimiques, et les risques d’incendie, entre autres. Par-dessus tout, il y a le risque de dommages aux tiers. Pour vous prémunir de ces risques, vous devez souscrire les contrats d’assurance adaptés, et particulièrement l’assurance de responsabilité civile professionnelle. Voici les principaux risques auxquels vous vous exposez :

Les risques physiques

Dans l’atelier d’une brasserie, où l’air est humide et où l’on travaille avec du liquide, de la farine et du grain, le sol peut vite devenir glissant. Les chutes graves peuvent facilement arriver. De même que des blessures, des foulures, des entorses, des factures et des contusions. Les risques sont élevés pour vous, pour vos employés, pour vos clients et fournisseurs.

Les éclats de verre sont aussi un danger possible, si votre brasserie comprend le procédé d’embouteillage. Des coupures ou perforations ne peuvent pas être écartées. Si un tiers se blesse, il pourra se retourner contre vous et vous demander réparation. Et c’est là que l’assurance de responsabilité civile professionnelle (RC Pro) entrera en jeu.

Les risques associés aux machines

Lors de l’entretien ou du nettoyage des machines de la brasserie, le risque d’un accident est toujours présent. Cela est vrai surtout pour les machines ayant des pièces en mouvement rotatif. Ce sont les bras qui sont particulièrement en danger. Vous et vos salariés risquez des coupures, des lacérations, ou des écrasements en utilisant ces machines. D’où l’importance de souscrire les bonnes garanties, comme la complementaire santé collective et la prévoyance.

Les risques chimiques et biologiques

Durant le nettoyage des machines et des cuves de la brasserie, des produits chimiques agressifs sont souvent utilisés. Vous risquez de développer des irritations ou des allergies à cause de ces produits (par inhalation ou contact cutané). Vous pouvez aussi développer des réactions allergiques à cause de la poussière de farine, des parasites et micro-organismes omniprésents dans la biosphère d’une brasserie.

Risques de brûlures et d’incendies

Les brasseurs sont exposés aux brûlures surtout lors du procédé d’ébullition. Les cuves peuvent déborder, car le liquide est instable, et causer de graves brûlures. Les poussières organiques, présentes dans une brasserie, sont combustibles. Si la concentration de ces poussières devient trop importante, une simple source d’ignition peut causer un incendie ou pire, une explosion.

Lorsque cela arrive, vous pourriez être contraint à fermer la brasserie temporairement pour la remise en état des locaux. Avec une assurance multirisque professionnelle, les frais de réparation seront pris en charge.

Il y a aussi les risques de litiges avec les salariés, les clients, et les fournisseurs. Avec les contrats d’assurance adaptés à votre métier, vous pourrez exercer en toute sérénité.

Les assurances à souscrire pour les brasseurs de bière

Les assurances des métiers connexes