Assurance professionnelle commerçant


Comparez gratuitement ! Recevez jusqu'à 3 devis d'assurance commerce


ETAPE 1 : VOS BESOINS EN ASSURANCE

ETAPE 2 : VOS COORDONNEES PROFESSIONNELLES

Le commerçant est exposé à de nombreux risques lors de l’exercice de son activité. Pour couvrir ces risques, il est nécessaire de souscrire à diverses assurances. Comme les commerçants sont responsables des dommages causés par eux-mêmes, par leur personnel, par leurs locaux, par leur matériel ou par les objets vendus, ils doivent souscrire une assurance commerce. Cette garantie permet aux gérants de commerce de couvrir les conséquences financières en cas de dommages à un tiers. Zoom sur l’assurance commerce et sur ses garanties !

Les garanties qui couvre votre responsabilité

À n’importe quel moment, il peut y avoir des dommages engageant la responsabilité du commerçant. Les dommages peuvent être causés par le commerçant, par le personnel, par les locaux, par le matériel ou par les objets vendus. Pour éviter de devoir payer des indemnisations conséquentes, il est nécessaire de souscrire une assurance commerce. Ce contrat d’assurance professionnel couvre les conséquences financières des éventuels dommages causés.

La garantie incendie et explosion

Le contrat d’assurance commerce comprend plusieurs garanties dont la garantie incendie et explosion, la responsabilité civile professionnelle et la garantie perte d’exploitation. La garantie incendie et explosion garantit le commerçant contre les dommages subis, mais aussi contre les dommages causés. Si vous avez souscrit une assurance multirisque professionnelle ou une assurance local commercial, vous êtes sans doute déjà couvert pour ces risques.

La garantie de responsabilité civile professionnelle

La garantie de responsabilité civile professionnelle couvre les dommages causés à un tiers par le commerçant, par son personnel, par ses locaux, par son matériel ou par ses objets vendus. Il peut s’agir de dommages corporels, matériels, immatériels consécutifs et immatériels non consécutifs, comme un dommage aux biens confiés, la divulgation d’informations confidentielles de tiers, le défaut de performance ou de fonctionnement, la concurrence déloyale, le manquement contractuel et la fourniture de produits défectueux ou non conformes, entre autres.

En fonction de votre type d’activité, vous pourrez souscrire une assurance responsabilité civile spécifique comme la responsabilité civile intoxication alimentaire, la responsabilité civile après livraison ou installation, la responsabilité civile transport, la responsabilité civile assurance auto professionnelle ou la responsabilité civile atteinte à l’environnement.

La garantie de responsabilité civile exploitation

L’assurance de responsabilité civile exploitation vient couvrir les dommages causés par le commerçant lors de son activité professionnelle. Tous les dégâts causés à des clients, des tiers ou des salariés sont pris en charge par cette garantie. On parle des dommages corporels, matériels et immatériels. Les préjudices doivent être liés à la vie de l’entreprise et non à son activité propre.

La garantie de protection juridique

Généralement, la garantie protection juridique professionnelle est annexée à l’assurance multirisque entreprise. Elle peut également être délivrée par un contrat spécial. Elle permet au commerçant de bénéficier d’un accompagnement en cas de litiges avec un tiers et de bénéficier d’une prise en charge des honoraires d’avocat et d’experts.

Les assurances des biens et du matériel

Il peut arriver que les biens, le mobilier professionnel et le matériel du commerçant soient endommagés par un sinistre ou soient volés. Pour protéger vos biens, voici les assurances à souscrire :

L’assurance multirisque professionnelle

Cette assurance permet de couvrir l’ensemble de l’activité professionnelle. Si les locaux professionnels sont endommagés par un incendie, une explosion, un dégât des eaux, une tempête, une catastrophe naturelle, un acte de terrorisme ou un vol, l'assurance multirisque professionnelle interviendra pour vous indemniser. À savoir que cette garantie couvre également le matériel.

L’assurance perte d’exploitation

Il est très important de faire la différence entre responsabilité civile exploitation et l’assurance perte d’exploitation. L’assurance perte d’exploitation permet de couvrir les pertes financières non négligeables à la suite d’un sinistre grave, comme un incendie, une catastrophe naturelle, un acte de vandalisme, un acte de terrorisme. Avec cette garantie, les commerçants peuvent compenser la diminution de leur chiffre d’affaires et faire face aux charges servant à couvrir les frais généraux, comme les impôts, les taxes, les loyers et la rémunération du personnel.

L’assurance cyber pour les données sensibles

Pour protéger vos systèmes d’information, vos fichiers et vos données informatiques, il y a l’assurance cyber-risques. Cette garantie couvre les dysfonctionnements d’origine technique et les actions malveillantes comme le piratage informatique, le vol de données, la fraude et le détournement de fonds ou de valeurs.

L’assurance des véhicules

Dans le cadre de votre activité de commerçant, vous pouvez être amené à utiliser un véhicule. Quel que soit le véhicule utilisé, il doit obligatoirement être couvert, par une assurance véhicule professionnel. Il faut au minimum souscrire une assurance au tiers. Cette formule vient couvrir votre responsabilité en cas de dommages aux tiers. Si vous transportez des marchandises de valeur, vous devez souscrire une garantie spécifique, la garantie marchandise transportée. Pour une protection complète, souscrivez également une garantie de dommages, une garantie incendie, une garantie vol et une garantie dommages collision.

Les assurances des personnes, vous et vos employés

Enfin, le commerçant est également tenu de souscrire des assurances personnelles comme :

La complémentaire santé de vos salariés

Depuis janvier 2016, il est obligatoire de proposer une mutuelle collective à vos salariés. Cette dernière est financée à hauteur de 50% par le salarié et le reste est à votre charge.

La complémentaire santé et la prévoyance

Le commerçant, son conjoint ou un membre de sa famille n’est pas à l’abri d’une maladie ou d’un accident. Pour couvrir ce risque, il est obligatoire de souscrire une assurance maladie. Les nouveaux travailleurs indépendants peuvent choisir entre ces deux organismes conventionnés : la Réunion des Assureurs Maladie (RAM) et des sociétés mutualistes ou groupements de sociétés mutualistes. Des garanties complémentaires maladie ou accident peuvent également être souscrites par un contrat de complémentaire santé TNS ou de prévoyance Madelin, soit par adhésion à une assurance collective souscrite par une association d’artisans.

L’assurance décès et l’assurance vie

En cas de décès du commerçant ou de son conjoint, les conséquences peuvent être graves pour la famille. D’où l’importance de souscrire une assurance décès, un contrat de prévoyance, qui garantit le paiement d’un capital ou d’une rente aux bénéficiaires désignés en cas de malheur. Quant à l’assurance vie, elle permet de se constituer une épargne qui sera versée sous forme de capital ou de rente ou moment de la retraite. C’est une assurance particulièrement utile pour les commerçants qui estiment que le montant de la retraite accordée par le régime obligatoire est insuffisant.

Obtenez le prix d'une assurance commerce

Au moment de souscrire votre assurance commerce, pensez à bien vérifier les risques couverts, les garanties en option, les exclusions, l’adaptation des montants de garantie aux risques encourus et le montant des franchises. Remplissez notre formulaire et faites des demandes de devis d’assurance commerce auprès de différents assureurs. Vous pourrez faire jouer la concurrence et ainsi profiter des meilleurs prix. Notre service est 100% gratuit et sans engagement.

Les assurances des commerçants par métier