Assurance professionnelle pour conchyliculteur

Assurancedesmetiers.com > Assurance agricole > Conchyliculteur

Assurance RC PRO - Multirisques conchyliculture : économisez jusqu'à 30% en comparant !

Vos besoins d'assurance
Vos coordonnées Vos coordonnées professionnelles

CONFIDENTIEL, SANS ENGAGEMENT, SANS SPAM

rammasage d'huîtres

Vous êtes conchyliculteur ou conchylicultrice, mais ne savez pas comment faire pour protéger vos activités professionnelles et vos revenus ? Comme il ne s’agit pas d’un métier comme les autres et que celui-ci dépend essentiellement de facteurs externes, vous devez savoir vous prémunir des risques auxquels vous êtes exposé en souscrivant les contrats d’assurance adaptés à votre profession. Tour d’horizon des garanties utiles à l’activité de conchyliculture !

Le métier de conchyliculteur

Le conchyliculteur est avant tout un amoureux de la mer. Il se spécialise dans l’élevage de coquillages et de crustacés comme la coque, la praire, la palourde, l’ormeau, les pectinidés et les huîtres. Il exerce une profession de plein air en mer, sur l’estran ou dans les eaux claires. Pour exercer une activité de conchyliculture, il faut disposer de connaissances spécifiques. En effet, comme les responsables d’une exploitation conchylicole interviennent à différentes étapes.

La parfaite connaissance de l’aquaculture, de l’éclosion en bassin artificiel, d’élevage sur site, de captage de larves, d’affinage de produits et de commercialisation sont nécessaire pour réussir. Il est très important de comprendre la qualité de l’eau, sa température et sa richesse en plancton. Enfin, il faut savoir que le conchyliculteur est souvent appelé « le fermier de la mer », car son métier consiste aussi à entretenir ses champs, quelle que soit la saison.

Les risques de l’activité de conchyliculture

Par-dessus tout, si vous exercez cette activité professionnelle, vous devez savoir naviguer en mer, apprendre à travailler dans un milieu naturel humide et savoir conditionner les coquillages en respectant des règles d’hygiène. Comme la conchyliculture professionnelle dépend exclusivement des conditions météorologiques et que les conditions de travail sont en milieu naturel humide, cette activité présente de véritables risques. Vous devez être en très bonne condition physique et être en mesure de travailler à des horaires irréguliers en attendant les pointes saisonnières.

En cas de tempête, d’ouragan ou d’inondation, vous ne pourrez pas poursuivre vos activités. Vous serez contraints d’attendre la fin de l’évènement climatique. Ensuite, vous devez être très minutieux lors de l’utilisation d’outils des barges, de couteaux à détroquer et de véhicules spéciaux de transport, car il existe des risques d’accidents et de blessures. Vous devez être pleinement conscients des risques du métier, afin d’exercer en toute quiétude.

De plus, comme les coquillages et les crustacés élevés sont pour la plupart destinés à être consommés, vous devez obligatoirement respecter les règles sanitaires lors des étapes de préparation et de stockage. Les risques de maladie et d’empoisonnement alimentaire sont bien réels, il faut donc être pointilleux sur l’hygiène. Rappelons qu’une simple panne d’électricité suffit pour affecter vos activités professionnelles. De même, il vous faudra protéger votre local de stockage contre les sinistres comme les incendies, les vols et les détériorations de produits par des animaux.

Les assurances qu’il faut souscrire pour être bien protégé