Assurance professionnelle pour pisciculteur

Assurancedesmetiers.com > Assurance agricole > Pisciculteur

Assurance RC PRO - Multirisques pisciculture : économisez jusqu'à 30% en comparant !

Vos besoins d'assurance
Vos coordonnées Vos coordonnées professionnelles

CONFIDENTIEL, SANS ENGAGEMENT, SANS SPAM

piscicultrice bassin poissons

La pisciculture fait partie de l’aquaculture et s’exerce généralement en extérieur. Vous exercez comme pisciculteur ? Pour exercer votre métier en toute tranquillité, vous devez faire le point sur les risques qui vous menacent et sur les contrats d’assurance pouvant vous couvrir en cas de dommages ou de sinistre responsable. Protégez votre activité avec les garanties adaptées à votre secteur d’activité. Le point sur les assurances indispensables pour le métier de pisciculteur !

Le métier de pisciculteur

Être pisciculteur, c’est être spécialisé dans l’élevage intensif de poissons d’eau de mer ou d’eau douce. Il s’agit en fait de travailler dans des exploitations de reproduction et d’élevage de poissons dans différentes espaces marins, de la mer aux rivières à des fins commerciales. Parmi les différentes espèces avec lesquelles le pisciculteur travaille, il y a les saumons, les turbots, les bars, les daurades, les truites, les carpes, les gardons et les brochets. Dans un premier temps, l’ouvrier piscicole organise la reproduction d’œufs et la croissance des alevins et des jeunes poissons dans des bassins aménagés. Ensuite, il lave, trie et emballe les poissons pour les vendre.

Dans tous les cas, les pisciculteurs se doivent de travailler à l’extérieur par tous les temps, sur l’eau ou dedans. Ils doivent porter des vêtements en caoutchouc et d’autres équipements de sécurité. S’il faut aussi réaliser la pisciculture en pleine mer, il faudra obligatoirement posséder le permis de conduire des bateaux à moteur et d’être qualifié en plongée sous-marine. Enfin, rappelons que le métier de pisciculteur dépend essentiellement des marées. En d’autres termes, le pisciculteur doit être prêt à travailler à des heures irrégulières.

Pisciculteur : quels sont les risques ?

Que vous soyez ouvrier piscicole, agent piscicole ou responsable d’élevage piscicole, vous devez être pleinement conscients des risques qui menacent votre activité professionnelle. En effet, comme vous êtes aussi responsable de la gestion technique de l’élevage, vous devez contrôler les installations et les moyens de production. Sans conteste, le secteur de l’aquaculture nécessite une surveillance permanente de la température et de l’oxygénation. La moindre erreur, comme le renouvellement de l’eau, peut avoir des conséquences sur les productions et sur les ventes.

En tant que pisciculteur, votre rôle est aussi de lutter contre le développement des parasites et de contrôler la qualité de l’eau. Si vous manquez à vos obligations, toute votre production peut être affectée, de même que la vente des poissons. Les sommes engagées peuvent être conséquentes et mettre en péril l’ensemble de votre activité.

D’autres sinistres vous concernent directement, comme les tentatives de vol ou les aléas climatiques. Vos bassins, vos étangs et vos installations peuvent facilement être endommagés en cas de sinistre. D’où l’importance de se renseigner sur les contrats d’assurance indispensables pour le métier de pisciculteur, appartenant à la famille des métiers agricoles, de pêche, d’espaces naturels, d’espaces verts et d’élevage.

Les assurances indispensables pour le pisciculteur