Assurancedesmetiers.com, comparateur d'assurance professionnelle

Quelle assurance pour mon drone à usage professionnel ?


drone chantier BTP En France, l’engouement pour les drones est palpable. Ce petit avion télécommandé est commercialisé depuis 2012 et ne manque pas de séduire les amateurs comme les professionnels. De plus en plus utilisés dans les secteurs de l’agriculture, du bâtiment et de la sécurité, les drones civils doivent respecter des règles précises quant à la hauteur de vol, au poids et aux zones de survol autorisées. La loi précise également que tous les drones professionnels doivent être couverts par une assurance spécifique. Le point sur l’assurance du drone professionnel.

Les différents types de drones

Avant tout, voyons les différents types de drones. Dans l’Hexagone, on distingue deux catégories de drones civils : catégorie A et catégorie B. La première catégorie regroupe des drones captifs dont le poids ne dépasse pas 150 kg et qui sont reliés au sol ou à une personne, mais aussi les drones non-captifs dont le poids ne dépasse pas 25kg.

La seconde catégorie rejoint les drones qui ne respectent pas les caractéristiques de la catégorie A. Ces aéromodèles ne peuvent être pilotés par tout le monde. Pour piloter les drones de catégorie B, il est obligatoire d’avoir une autorisation de vol, qui est obtenue après la présentation d’un dossier technique à la DGAC (Direction Générale de l’Aviation Civile) et après avoir démontré des aptitudes de pilotage lors d’une démonstration.

Pourquoi souscrire une assurance drone ?

Les particuliers ne sont pas obligés de souscrire une assurance drone. Toutefois, toute utilisation professionnelle de ce petit engin télécommandé ou programmé doit être accompagnée d’une couverture adaptée. Si la loi oblige les télépilotes de drones à s’assurer, c’est parce qu’ils sont responsables des dommages pouvant être causés par leur aéromodèle. Sans la couverture de la responsabilité civile d’exploitant de drone, vous aurez à indemniser les victimes vous-même, ce qui peut coûter une fortune surtout si les préjudices causés sont conséquents.

Cette assurance s'adresse notamment aux photographes, aux réalisateurs de documentaires, mais également aux professionnels de la construction ou encore aux agriculteurs.

L’assurance des drones professionnels comprend généralement la garantie responsabilité civile aviation et la garantie responsabilité civile professionnelle. La responsabilité civile aviation permet de couvrir les dommages corporels, matériels et matériels que le drone pourrait occasionner, tandis que la RC Pro couvre les risques liés à l’activité professionnelle exercée.

En option, vous pourrez également souscrire d’autres garanties, comme la garantie bris du drone et la garantie des équipements embarqués comme les appareils photo et les capteurs. Dépendant du type de contrat souscrit, les garanties peuvent intervenir uniquement au sol ou également en évolution aérienne. Les garanties peuvent aussi couvrir le matériel transporté.

Les exclusions de garantie de l’assurance drone

Toutefois, il est important de souligner que l’assurance drone ne permet pas de prendre en charge le cas d’un télépilote traduit en justice pour violation de la vie privée. Si vous enregistrez une vidéo sans le consentement de la personne dans un lieu privé et que la personne vous poursuit en justice, vous serez passible d’une amende de 45 000 euros et d’un an d’emprisonnement.

Qu’en est-il de l’assurance multirisque professionnelle ?

L’assurance multirisque professionnelle ne permet pas de couvrir les dommages que le drone professionnel pourrait causer lors de son utilisation. Ceci, parce que les drones sont régis par des réglementations spécifiques (l’Arrêté du 11 avril 2012 sur l’usage des drones). Demandez toujours plus de précision à votre assureur avant de souscrire une assurance. Il vous orientera vers les garanties adaptées selon votre activité professionnelle.

Le prix d’une assurance drone

Quant au prix de l’assurance drone, il est calculé en fonction des caractéristiques du drone et du type d’activité. Sont également pris en compte, le nombre de drones et le nombre de télépilotes. À titre estimatif, l’assurance drone coûte environ 270 euros (TTC) par an. Pour avoir une idée du prix de cette assurance, multipliez les devis et comparez-les. En comparant les garanties et les prix, vous arriverez à faire jouer la concurrence et à profiter des meilleurs tarifs !

Les autres assurances à destination du matériel professionnel