Assurances pour orthophoniste

RC Pro Orthophoniste : économisez jusqu'à 30% en comparant !

Assurancedesmetiers.com > Assurance profession médicale > Orthophoniste

Vos besoins d'assurance
Vos coordonnées Vos coordonnées professionnelles

CONFIDENTIEL, SANS ENGAGEMENT, SANS SPAM

correction de l'expression orale

L’orthophoniste est un professionnel de la santé qui intervient exclusivement sur prescription médicale. Son rôle est de corriger les troubles du langage écrit et oral, mais aussi les troubles neurologiques, les problèmes de surdité et les maladies génétiques. Comme tout autre professionnel de santé, ce spécialiste de la rééducation verbale a lui aussi quelques obligations à respecter, notamment en termes d’assurances. Outre l’assurance RC Pro, d’autres garanties vous permettront d’exercer votre métier en toute sérénité. Le point sur les assurances obligatoires et essentielles pour les orthophonistes !

Le métier d’orthophoniste

Entre les difficultés d’écriture ou de calcul et les retards de langages, l’orthophoniste corrige également les défauts de prononciation et d’élocution. Ce spécialiste traite également les troubles neurologiques, les troubles de la communication, la surdité, les troubles du spectre autistique et les maladies génétiques. Par exemple, la dyslexie, la dysphasie, le bégaiement et le zozotement. Dans l’exercice de ses fonctions, ce professionnel doit prévenir, évaluer et traiter les déficiences et les troubles via des jeux et des exercices. Ceux-ci doivent être adaptés au profil du patient et à ses besoins. En d’autres termes, le métier d’orthophoniste a une dimension sociale, psychologique, culturelle et économique.

L’orthophonie consiste également à réaliser des actes de dépistages et des bilans. Dans la plupart des cas, les patients sont des enfants en âge scolaire. Ils consultent pour guérir leurs troubles du langage oral t/ou écrit, leur surdité ou encore leur traumatisme accidentel (AVC). L’orthophoniste peut travailler en libéral ou dans une structure spécialisée. Quoi qu’il en soit, pour exercer cette profession, il faut avoir le sens des relations humaines, de la patience et un bon équilibre personnel. Enfin, soulignons que l’orthophoniste peut aussi travailler avec d’autres professionnels du secteur médical comme les orthoptistes, les éducateurs spécialisés et les ergothérapeutes.

Bon à savoir : pour devenir orthophoniste, il faut obligatoirement être titulaire d’un certificat de capacité d’orthophoniste (CCO).

Les risques du métier d’orthophoniste

Les orthophonistes travaillent dans des conditions de risques particulières. Autrement dit, ces professionnels sont exposés à des risques propres à leur métier. Vous pourriez, sans le vouloir, causer des dommages à des tiers. Il peut s’agir d’une personne morale ou physique. Même si les sessions d’orthophonies ne comportent pas de risques particuliers pour le patient, il est dans votre intérêt de vous protéger et de protéger votre métier. Involontairement, vous pourriez donner une mauvaise prescription à un patient ou encore manquer à vos obligations.

De même, si vous travaillez dans votre cabinet privé, vous devrez penser aux risques qui menacent le local professionnel. Un incendie, une explosion, un acte de vandalisme, un vol… ces sinistres peuvent arrivés et sans les assurances adaptées, vous serez amené à dépenser des sommes importantes pour procéder aux réparations et aux remplacements de vos équipements et de votre matériel. Il existe des garanties spécialement conçues pour les orthophonistes. Vous n’aurez donc aucun mal à trouver les contrats d’assurance répondant à vos besoins.

Orthophoniste : les assurances à souscrire

En complément de ces assurances, vous pourrez souscrire d’autres garanties comme l’assurance prévoyance TNS. Celle-ci intervient en cas d’arrêt de travail et d’invalidité et vous permet de percevoir des indemnités journalières ou une rente annuelle.

Les assurances des métiers connexes