Assurances pour ophtalmologiste

RC Pro ophtalmologue : économisez jusqu'à 30% en comparant !

Assurancedesmetiers.com > Assurance profession médicale > Auxiliaire ophtalmologiste

Vos besoins d'assurance
Vos coordonnées Vos coordonnées professionnelles

CONFIDENTIEL, SANS ENGAGEMENT, SANS SPAM

contrôle oculaire

Vous exercez comme ophtalmologue et vous vous interrogez sur les assurances utiles à votre activité professionnelle ? Comme toutes les professions médicales, vous devez bien vous renseigner sur les assurances qui sont obligatoires pour pratiquer. Dans cet article, nous vous aidons à faire le point sur les risques professionnels de votre activité et sur les garanties que vous devez souscrire pour exercer en toute tranquillité. Focus sur les contrats d’assurance obligatoires et essentiels pour les ophtalmologues !

Le métier d’ophtalmologue

Également appelé ophtalmologiste et oculiste, l’ophtalmologue est spécialiste des pathologies de l’œil et de la vision. Ce praticien a pour rôle de contrôler, de diagnostiquer et de dépister les symptômes, de prescrire les corrections nécessaires et d’opérer, si besoin.

L’ophtalmologue est sollicité pour traiter les différentes maladies de l’œil, les troubles de la vision et les anomalies du système optique formé par la rétine, la cornée et le cristallin. Parmi les pathologies qu’il traite : la myopie, l’astigmatisme, la presbytie, l’hypermétropie, le strabisme et les troubles de la vision binoculaire.

Dans la plupart des cas, ces anomalies peuvent être corrigées par des verres correcteurs ou des lentilles. Certains cas spécifiques se traitent par des séances de rééducation ou par une intervention chirurgicale réalisée par l’ophtalmo lui-même.

Quel que soit le type de pathologie ou d’anomalie à traiter, les ophtalmologues doivent suivre des étapes bien définies. Ils doivent commencer l’examen ophtalmologique par la mesure de l’acuité visuelle, la mesure du champ visuel, la mesure du tonus oculaire, la perception des couleurs et enfin, terminer par l’examen du fond de l’œil.

Il arrive aussi que les ophtalmologistes réalisent des examens complémentaires comme l’angiographie, l’échographie oculaire et la radiographie de l’orbite. Pour réaliser ces examens, l’ophtalmo utilise des machines très sophistiquées.

Quoi qu’il en soit, pour être ophtalmologue, il faut avoir un bon équilibre psychologique et savoir appréhender les situations difficiles. Par-dessus tout, il faut être patient et pointilleux. Il faut savoir élaborer des soins délicats et se montrer pédagogue avec ses patients. Enfin, il faut aussi être capable de renouveler ses connaissances et d’évoluer en fonction des nouvelles technologies médicales.

Quels sont les risques du métier d’ophtalmologue ?

Votre première mission en tant qu’ophtalmologue étant de prévenir et de préserver la bonne santé des yeux, vous devez être pleinement conscient des risques qui menacent votre métier. Même si les consultations ne présentent pas de risques particuliers pour le patient, il peut arriver que lors de certains actes médicaux, des complications surgissent.

Ce sera à vous de les expliquer au patient et de définir les meilleurs traitements en fonction de la pathologie. Or, que faire en cas de mauvaise prescription ? Un patient peut avoir oublié de vous informer qu’il est allergique à certains médicaments et peut engager votre responsabilité civile professionnelle pour les dommages qu’il subit.

De même, les accidents du travail ne sont pas rares. Il suffit de quelques secondes d’inattention pour qu’il y ait une projection intraoculaire d’un produit irritant ou d’un corps étranger. Il peut aussi y avoir un glaucome post-chirurgical.

D’autres risques majeurs auxquels vous êtes exposés, notamment si vous exercez dans votre cabinet à titre libéral : les sinistres liés à votre local, la perte de vos données informatiques, le vol.

Ophtalmologue : les assurances professionnelles que vous devez souscrire

Les assurances des métiers connexes